Nouveaux volontaires dans l’équipe EUROSHA Tchad

(Pour la version française, voir ci-dessous)

New volunteers in the EUROSHA Chad team

One of the mottos we, the EUROSHA volunteers, used to hear very often during our training in France before our deployment in Africa was: “Be flexible!”. These two simple words proved its real sense for the volunteers of the Central African Republic team at the beginning of this year. After the CAR team had to leave Bangui at the end of December, the question of the future functioning of the five European volunteers came into a big discussion. Thus, during a meeting with the new coordinator of the project EUROSHA and with the representatives of France Volontaires which took place two weeks ago in Cameroon, this was one of the main topics. At the end of this fruitful reunion, the decision was taken: three members of the group will stay in Cameroon where they will set up a new mission in the north of the country and two volunteers will join the team in Chad. So, let’s go to Goré!

Saturday morning was for me and Filip in the name of travelling. The plane took us from the pleasant Cameroonian climate into the capital of Chad, Ndjamena. The first considerable change we marked was the weather. The thermometer was saying (for us) shocking 41 degrees and we were welcomed by a hot wind splashing pieces of sand into our faces. Welcome to the desert! But the climate was not the only thing that was different for us. After two and half months in Bangui, and after three weeks in Cameroon, discovering Chad was a completely new experience. These three countries do not have so much in common. And again, we learned that generalizing Africa can be very tricky.

The local representative of FV took care of our installation in Ndjamena before we were ready to leave to the south, to Goré. On Monday all necessary administrative work was arranged and nothing stood us in the way of joining our new colleagues. We reached the town of Goré on Wednesday morning after a long journey. Of course, we could not resist comparing everything with our previous mission in Bangui. Everything is very different, Goré is a small town, almost a village, which is reflected in the state of the local infrastructure. On the other hand, from the very beginning we were nicely surprised by the warm attitude of the local people. After three weeks in the Cameroonian capital with its pulsing and almost aggressive atmosphere, this was a pleasant change. Our colleagues introduced us immediately to the context of their work and we started to participate on the daily activities. On Saturday we will travel back to Ndjamena because the next week we will continue with the project there, together with our tutor from HOT, Nicolas. So, thank you Aude, Claudia, Katerina, Nanhas and Pascal for your great acceptation of the two CAR “refugees”!

At the end, we, EUROSHA Chad team, would like to wish all the best to Orsi. Thank you for everything you did for the project and for the team! Good luck!

________________________________________________________________________

Nouveaux volontaires dans l’équipe EUROSHA Tchad

Une des idées que nous, les volontaires EUROSHA, ont eu l’habitude d’entendre très souvent au cours de notre formation en France avant notre déploiement en Afrique était: «Soyez flexible!». Ces deux mots simples ont su donné la preuve de leur sens réel pour les volontaires de l’équipe de la République centrafricaine au début de cette année. Après que l’équipe RCA ait dû quitter Bangui fin décembre, la question du fonctionnement futur pour les cinq volontaires européens est devenue l’objet d’une grande discussion. Ainsi, lors d’une réunion avec la nouvelle coordinatrice du projet EUROSHA et avec les représentants de France Volontaires qui a eu lieu il y a deux semaines au Cameroun, ce fut l’un des principaux thèmes abordés. A la fin de cette réunion fructueuse, la décision a été prise: trois membres du groupe resteront au Cameroun où ils mettront en place une nouvelle mission dans le nord du pays et deux volontaires se joindront à l’équipe au Tchad. Donc, on va à Goré !

Samedi matin était placé pour moi et Filip sous le signe du voyage. L’avion nous a transportés du climat agréable du Cameroun à la capitale du Tchad, N’Djaména. Le premier changement considérable que nous avons remarqué, c’était la température. Le thermomètre a annoncé qu’il faisait 41 degrés, le choc (pour nous), et nous avons été accueillis par un vent chaud éclaboussant des morceaux de sable sur nos visages. Bienvenue dans le désert! Mais le climat n’était pas la seule chose qui était différente pour nous. Après deux mois et demi à Bangui, et après trois semaines au Cameroun, découvrir le Tchad fut une expérience totalement nouvelle. Ces trois pays n’ont pas grand chose en commun. Et encore une fois, nous avons appris que faire une généralité de l’Afrique peut créer plein de complications.

Le représentant local de FV a pris soin de notre installation à N’Djaména avant que nous soyons prêts à partir vers le sud, à Goré. Le lundi toute la procédure administrative nécessaire a été effectuée et plus rien ne pouvait nous arrêter pour rejoindre nos nouveaux collègues. Nous sommes arrivés dans la ville de Goré mercredi matin après un long voyage. Bien sûr, nous ne pouvions pas résister à tout comparer avec notre précédente mission à Bangui. Tout est très différent, Goré est une petite ville, presque un village, qui se reflète dans l’état de l’infrastructure locale. D’autre part, dès le tout début, nous avons été agréablement surpris par l’attitude chaleureuse de la population locale. Après trois semaines dans la capitale du Cameroun avec son énergie et son atmosphère presque agressive, ce fut un changement agréable. Nos collègues nous ont introduits immédiatement dans leur contexte de travail et nous avons commencé à participer aux activités quotidiennes. Samedi, nous reprendrons le chemin pour N’djaména car la semaine prochaine nous allons continuer avec le projet là-bas, en collaboration avec notre tuteur d’HOT, Nicolas. Donc, merci à Aude, Claudia, Katerina, Nanhas et Pascal pour votre accueil des deux “réfugiés” de RCA!

Pour finir, nous, l’équipe EUROSHA Tchad, souhaitons tout le meilleur à Orsi. Merci pour tout ce que tu as fait pour le projet et pour l’équipe! Bonne continuation!

Rédaction: Lenka Pažická
Traduction: Lenka Pažická et Aude B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s