Association pour le développement de l’informatique libre – future d’OSM au Tchad?

(Pour la version française, voir ci-dessous)

In N’Djamena there is an association called ADIL (Association pour le développement de l’informatique libre). Its goal is to promote and facilitate the usage of open-source software by Chadians. Does it sound like an ideal partner for the Eurosha project? Indeed it is.

On January 30, we held the first training with wonderful 17 people from ADIL and HTCE (High Technology Centre). They have experience from different fields and organizations and who are well aware of how open-source tools can be useful for Chad. For most Chadians, the licensed software is either unavailable or unaffordable. After the presentation of the project and of our tools, a long list of profound and often very technical questions followed which boosted our motivation to understand better the wide network of OpenStreetMap and also made us happy to have such curious and thoughtful trainees.

.Formation team

During a short mapping party, the teams were very keen to map all the details of the surroundings of the Institut ISFOP (Institut Supérieur de Formation Professionelle) where the training took place. A professional photographer was also arranged thanks to which we can share a few photos from Chad with you. In the afternoon, an unpleasant surprise awaited us – the wifi connection stopped working.
After a few months of African experience, this didn’t get us off the rails and the whole team switched to offline mode.

In small groups we showed the basics of the work in our software JOSM, we showed the already existing data of N’Djamena and inserted the information collected during our field survey. The trainees learned extremely fast and often we heard: “This is easy, show me more.” Our students were disappointed that they couldn’t upload their edits because of the connection problems. They asked us if we could arrange another phase of the training. We assured them of our disponibility and arranged a meeting for the next day, this time also with Nicolas from HOT who had just arrived.

Aude with the trainees

During this meeting, Nicolas and the ADIL representatives shared enthusiasm for the open-source tools. We agreed on cooperation in a very near future – continuation of the training the next day (right after the Friday prayer) and then the whole day Saturday. We also discussed details of a big restitution of our work so far and our participation at the Software Freedom Day in March.

Apart from this training, our week was full of meetings (ACRA, OCHA, UNICEF) and of planning of the next days we will spend with Nicolas. Here is a preview: one week introduction mission to Maro, trainings and presentations in Moundou, Goré, Doba and N’Djamena, restitutions, trainings amongst us and improving our skills and a lot of traveling from one place to another.

Cheers for Chadian open-source and OpenStreetMap community!

Training room

___________________________________________________________________________________

Mapping party

A N’Djaména, il existe une association qui se nomme ADIL (Association pour le développement de l’informatique libre). Son objectif est de promouvoir et faciliter l’usage des logiciels open-source par les tchadiens. Est-ce que cela ressemble à un partenaire idéal pour le projet Eurosha ? En effet, ça l’est.

Le 30 Janvier, nous avons organisé la première formation avec 17 personnes merveilleuses d’ADIL et de HTCE (High Technology Centre). Ils ont de l’expérience dans différents domaines et organisations et qui sont bien conscients de la façon dont les outils open-source peuvent être utiles pour le Tchad. Pour la plupart des tchadiens, le logiciel sous licence est soit non disponible soit inabordable. Après la présentation du projet et de nos outils, une longue liste de questions détaillées et souvent très techniques a suivi ce qui a stimulé notre motivation à mieux comprendre le vaste réseau d’OpenStreetMap en même temps que cela nous faisait plaisir d’avoir des stagiaires curieux et contemplatifs.

Pascal with trainees

Lors d’une courte Mapping Party, les équipes étaient très désireuses de cartographier tous les détails aux alentours de l’Institut ISFOP (Institut Supérieur de Formation Professionnelle) où la formation a eu lieu. Un photographe professionnel nous a également accompagné grâce à quoi nous pouvons partager quelques photos du Tchad avec vous. Dans l’après-midi, une mauvaise surprise nous attendait- la
connexion wifi a cessé de fonctionner. Après quelques mois d’expérience africaine, cela ne nous a pas écartés du droit chemin et toute l’équipe est passée en mode hors ligne.

Par petits groupes, nous avons montré les bases du travail sur notre logiciel JOSM, nous avons également montré les données déjà existantes de N’Djaména et inséré l’information collectée durant notre enquête sur le terrain. Les stagiaires ont appris très vite et souvent nous avons entendu: “C’est facile, montrer moi plus”. Nos élèves ont été déçus qu’ils ne puissent télécharger leurs éditions en raison des problèmes de connexion. Ils nous ont demandé si nous pouvions organiser une autre phase de formation. Nous les avons assurés de notre disponibilité et organisés une réunion pour le lendemain, cette fois avec Nicolas d’HOT aussi qui venait juste d’arriver.

Nanhas with his team

Durant cette réunion, Nicolas et les représentants de l’ADIL ont partagés leur enthousiasme pour les outils open-source. Nous nous sommes entendus sur une coopération dans un avenir très proche – la continuation de la formation le lendemain (juste après la prière du vendredi) et toute la journée du samedi. Nous avons également discuté des détails à propos de notre grande restitution sur notre travail
jusqu’à présent et de notre participation à la Journée du Logiciel Libre en mars.

Hormis cette formation, notre semaine a été remplie de réunions (ACRA, OCHA, UNICEF) et de planification des prochains jours que nous allons passés avec Nicolas. Voici l’avant-première: une semaine d’introduction de la mission à Maro, formations et présentations à Moundou, Goré, Doba et N’Djaména, restitutions, formations entre nous et améliorer nos connaissances et de nombreux voyages
d’un lieu à un autre.

Vive le logiciel libre tchadien et la communauté OpenStreetMap !

Rédaction : Filip R.

Traduction : Aude B.

Claudia the geek

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s