The Return to Maro

The Return to Maro

It has been already three weeks since part of our team (Nanhas, Aude and Lenka) accompanied by our HOT tutor Nicolas opened a new mapping mission in a small town in the south of Chad, in Maro. The success of our first mission and the promising interest our activities raised in among our partners made us to plan a return to Maro. This time already without Nicolas, on Monday early morning we took the small shaky plane of the World Food Program again with the direction to the south of Chad.

Our program was filled with various activities, starting with a field mapping of the zones of intervention of Acra and other partners in the refugee camps close to Maro. In fact, there are three refugee camps in Maro: camp Moula and camps Belom I and Belom II. Due to inundations which have been increasingly affecting the area of camp Moula, humanitarian NGOs led by UNHCR decided to relocate its inhabitants to the newly constructed camps Belom I and II which are being built just next to Moula. These refugee camps host mostly refugees from the neighboring Central African Republic. Their number reaches 30 000 and still continue to grow with the ongoing insecurity in the CAR.

We started by mapping two primary schools sustained by Acra and we used that opportunity also as a terrain cartography exercise for the local staff of Acra who has already been trained in JOSM during our first mission. It was a big pleasure to work with them and observe their progress and enthusiasm! After two days of mapping they were already experienced users of GPSs and survey questioners and they did not even need our assistance. The third day we progressed their skills during OSM training when editing all the geographical data we collected together in the camps. The motto: “Learning by experience” became truly real here and the potential of sustaining the mapping activities in Maro has been growing day by day. We can leave Maro with the notion that we successfully planted the seed of the OSM community. We hope that this seed will continue to grow and its later fruits will be beneficial for everybody!

However Maro was not the only place of intervention of the Chad Eurosha team this week. We continue to spread our activities in N’Djamena (Filip) by progressive training of our friend from Adil and the students of the N’Djamena University. And the rest of the group sustains our cooperation with the partners in Goré and with the University in Moundou. It was a week full of action in Chad.

 

Le retour à Maro

Cela va faire déjà trois semaines qu’une partie de notre équipe (Nanhas, Aude et Lenka) accompagnée de Nicolas, notre tuteur HOT, a ouvert une nouvelle mission de cartographie dans une petite ville dans le sud du Tchad, Maro. Le succès de notre première mission et l’intérêt prometteur de nos activités a grandi pour nombre de nos partenaires ce qui nous a permis de planifier un retour à Maro. Cette fois désormais sans Nicolas, nous avons pris le petit avion remuant du Programme Alimentaire Mondial à nouveau en direction du sud du Tchad le lundi matin.

 

Notre programme a été rempli d’activités diverses, à commencer par la cartographie sur le terrain des zones d’intervention d’Acra et des autres partenaires dans les camps de réfugiés proches de Maro. En fait, il existe trois camps de réfugiés à  Maro : le camp de Moula et les camps de Belom I et II. En raison des inondations qui ont de plus en plus affecté la zone du camp de Moula, les ONGs humanitaires guidées par le HCR ont décidé de déménager ses habitants vers les camps nouvellement construits de Belom I et II qui sont en cours de construction juste à côté de Moula. Ces camps de réfugiés hébergent la plupart des réfugiés de la République centrafricaine voisine. Leur nombre atteint 30 000 et continue encore de croître avec l’insécurité qui règne en République centrafricaine.

Nous avons commencé par cartographier deux écoles primaires soutenues par Acra et nous avons aussi utilisé cette opportunité comme un exercice de cartographie de terrain pour le personnel local d’Acra qui avait déjà été formé à JOSM lors de notre première mission. C’était un grand plaisir de travailler avec eux et d’observer leurs progrès et enthousiasme! Après deux jours de cartographie, ils sont déjà devenus des utilisateurs expérimentés sur les GPS et les questionnaires d’enquête et n’ont même plus besoin de notre aide. Le troisième jour, nous leur avons permis d’améliorer leurs compétences durant la formation OSM lors de l’édition de toutes les données géographiques que nous avons recueillies ensemble dans les camps. La devise: «L’apprentissage par l’expérience» est devenue bien réelle ici et le potentiel de soutenir les activités de cartographie à Maro n’a cessé de croître jour après jour. Nous pouvons quitter Maro avec l’idée que nous avons réussi à planter la graine de la communauté OSM. Nous espérons que cette graine va continuer à croître et que plus tard ses fruits seront bénéfiques pour tout le monde!

Cependant Maro n’était pas le seul endroit d’intervention de l’équipe Eurosha Tchad cette semaine. Nous avons continué d’étendre nos activités à N’Djamena (Filip) par la formation progressive de nos amis d´Adil et les étudiants de l’Université de N’Djaména. Et le reste du groupe entretenant notre coopération avec les partenaires de Goré et avec l’Université de Moundou. Ce fut une semaine remplie d’action au Tchad.

Rédaction : Lenka Pazicka.

Traduction : Lenka Pazicka, Aude B.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s